Poèmes pour l'enfant à naître

73409257_10156828699057076_2746816548558

J’ai parcouru moi aussi mon chemin

les détours, les ravins

les départs au petit matin

 

Je me suis perdue, je suis revenue

j’ai perdu mes affaires

je me suis délestée

 

J’ai souffert, mon corps a souffert

Mon esprit a souffert de solitude et d’impuissance

 

Mes peurs se sont dressées à tous les carrefours

elles ont suivi ma course de leur vol

elles m’ont fait tomber sur le sol en pleurant

 

J’ai trouvé plusieurs fois le bout de mes fatigues qui est : une mer de larmes

 

 

 

Mon petit bébé

Tu pèses le même poids que l’eau, le pain, les fruits secs

que je portais en bandoulière

autour de mon ventre

quand je marchais vers Saint-Jacques de Compostelle

 

Tu es, au fil des heures, mon ami fidèle

Mon eau, mon chocolat, mes figues, mon oiseau

 

Tu viens me consoler par des petites bulles secrètes

Ta vie secrète

Tes mouvements

 

Tu te loves sous ma main que mes pensées ont oubliée

Tu te colles quand ma main vient te chercher

 

Tu entends tous mes appels d’amour

Tu m’envoies à chaque fois une réponse d’amour

 

 

 

Nausée, nausée de l’aube

Je suis assise en tailleur sur le lit

La peau de mon ventre est tendue sous ta présence

et je voudrais te dire

que je t’aime

 

Tu m’as fait quitter les plaines que je dévalais

pour toi j’endure le désert

pour toi la longue route

 

Car tu me mènes vers la lumière

Tu me mènes vers toi qui es ma lumière

 

Chaque jour est un jour de lumière

***

Il pleut

la journée a été longue

nos corps sont fatigués

nous sommes dans le lit

 

Il pleut

La journée a été lourde

Pierre dort à côté de moi, épuisé

solitude de la nuit

fatigue de mon âme

Je suis étendue sur le côté

la main sur le flanc

et aussitôt

tu viens

 

Tu roules comme une balle sous la peau de mon ventre

sous mes doigts

tu t'éloignes, tu reviens

et mon cœur s'emplit de joie

 

C'est pourquoi je t'appelle

Rayon de joie

Soleil

Soleil de joie

 

 

***

photo nounours.jpg